Au-delà des obligations réglementaires, le référent
harcèlement sexuel en entreprise, des pratiques à co-construire

Date

Jeudi 28 novembre 2019 de 18h30 à 20h00

Lieu

Amphithéâtre DIES de l’espace Bazin de L’UCO (Université Catholique de l’Ouest)
3 place André Leroy ANGERS

Intervenants

– Sarah Tordjman, avocate spécialiste en droit social /Cabinet ACR
– Estelle Moinard, directrice du CIDFF
– Isabelle Molusson, DRH RD – Reseau Irigo  – Angers
– Laurence Brunet, Référente CSE RD – Reseau Irigo  –  Angers
– Séverine Burgaud, référente harcèlement sexuel pour RD Angers – assistante sociale du travail
– Marc Barbin, RRH  Industriel  Longchamp

Table ronde avec des retours d’expérience d’entreprises d'Angers.
Nous clôturerons cette soirée par un cocktail.

Inscription gratuite

Je m'inscris

    J’ai lu et j’accepte la politique de confidentialité d’Asia

    Sujet d’actualité hautement sensible :
    le harcèlement sexuel en milieu professionnel
    Beaucoup d’entreprises ont pour projet la mise en place de référents harcèlement sexuel. Comment communiquer sur ces sujets au sein de l’entreprise ? Quelles sont les personnes ressources en interne et/ou externe ? Quelle formation ?

    La loi impose aux entreprises de plus de 250 salariés de nommer un référent harcèlement sexuel (décret de janvier 2019). La loi ne précise pas les qualifications exigées/requises pour tenir ces postes. Elle indique seulement trois missions communes au référent : orienter, informer et accompagner les salariés concernés.
    Nos Partenaires